Randy Boissonnault

Votre député de


Edmonton-Centre

Randy Boissonnault

Votre député de


Edmonton-Centre

Menu

Projet to loi C-6: Un Canadien est un Canadien, un point c’est tout.

Pendant la campagne électorale, j’ai promis que nous allions, en tant que gouvernement, travailler à régler les problèmes d’un système d’immigration déficient. C’est exactement ce que nous faisons. Les temps de traitement pour les services d’immigration se sont améliorés, que l’on parle de visas de résident temporaire, de réunification des familles ou de demandes de résidence permanente. C’est pourquoi, aujourd’hui, je suis fier de me joindre à mes collègues de la Chambre des communes et du Sénat qui ont voté pour que le projet de loi C6 reçoive la sanction royale.
Les modifications à la Loi sur la citoyenneté proposées dans le projet de loi C6 suppriment les obstacles injustes à la citoyenneté, y compris les deux classes de citoyens, érigés par le gouvernement précédent. Elles créent également un processus plus rapide et plus accessible d’obtention de la citoyenneté canadienne pour les nouveaux arrivants. En même temps, le projet de loi C6 préserve les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité du pays, tout en respectant notre engagement envers un Canada sûr, accueillant et inclusif pour tous.
Le projet de loi C6 garantit que les nouveaux arrivants au Canada ne seront plus tenus de déclarer leur intention de continuer à résider au pays; ils seront ainsi libres de déménager à l’extérieur du Canada sans craindre de perdre leur citoyenneté canadienne. Les immigrants n’auront plus à être présents au Canada pendant 183 jours par an au cours de quatre des six années précédant la présentation d’une demande de résidence permanente, comme le gouvernement précédent l’exigeait. L’obtention de la citoyenneté canadienne est l’une des voies les plus sûres vers l’intégration réussie et l’appartenance. C’est pourquoi les nouvelles modifications à la Loi sur la citoyenneté réduisent les critères de présence effective à trois des cinq années qui précédent la demande.
Nous reconnaissons que pour beaucoup de gens, le sentiment d’appartenance au Canada naît avant la demande de résidence permanente, tout particulièrement pour les étudiants et les professionnels étrangers, qui sont source de diversité et de croissance dans les campus, les milieux de travail et les collectivités. Grâce au projet de loi C6, le temps que ces nouveaux arrivants ont passé légalement au Canada avant de devenir résidents permanents peut être pris en compte.
Le gouvernement tient également à protéger la sécurité de tous les Canadiens et à assurer l’intégrité du processus d’attribution de la citoyenneté. Voilà pourquoi le projet de loi C6 maintient les dispositions qui visent la révocation de la citoyenneté si celle-ci a été obtenue par fraude ou au moyen d’une fausse déclaration. De plus, il garantit que les Canadiens qui menacent les intérêts ou la sécurité du pays subissent les conséquences du système de justice canadien.
À titre de député d’Edmonton-Centre, je suis honoré d’avoir le privilège d’assister à des cérémonies de citoyenneté. Elles représentent des occasions en or de rencontrer les plus récents citoyens canadiens de partout dans le monde et de les accueillir dans notre magnifique ville. Elles me donnent espoir, aujourd’hui et au quotidien, que nous bâtissons un Canada plus fort et plus diversifié.